Le 28 avril 1944, les Alliés organisent à Slapton Sands (Devon) une répétition générale du Débarquement prévu à Utah Beach. Partis de Cherbourg, deux torpilleurs allemands attaquent le convoi naval en exercice. Celui-ci tourne au drame et fait 749 morts (deuxième catastrophe humaine pour l’armée américaine après Pearl Harbor). En 2019, 75 ans après, le temps des hommages est venu.

Le Département de la Manche a souhaité rendre hommage aux victimes de l’Opération Tigre en cette année anniversaire

Aujourd’hui, les langues se délient et l’historiographie commence à parler de cet épisode méconnu. Dans le cadre du 75e anniversaire du Débarquement et de la Libération de la France et de l’Europe, une délégation manchoise, emmenée par le Président du conseil départemental, Marc Lefèvre, s’est rendue en Angleterre les 27 et 28 avril 2019. D’abord à Portsmouth pour une visite du D-Day Story Museum, et ensuite sur la plage de Slapton Sands pour une cérémonie rendant hommage aux victimes alliées de l’Opération Tigre. La délégation a souhaité aussi apporter son soutien à la nation anglaise qui a lutté et œuvré comme « base arrière » dans le cadre des préparatifs du Débarquement de juin 1944.

A SAVOIR SUR L’OPÉRATION TIGRE

► Une opération restée longtemps secrête pour ne pas compromettre le Débarquement, et le moral des troupes.
► Des leçons de la tragédie qui ont abouti à une réussite du Jour-J (une standardisation des radios américaines et britanniques, une meilleure utilisation des gilets de sauvetage, une planification de récupération d’éventuels naufragés)
► Dix officiers noyés en possession des cartes d’Utah Beach ont été portés disparus au lendemain de l’Opération Tigre. L’Opération Overlord est alors suspendue et d’intenses recherches sont menées. Ce n’est qu’après avoir retrouvé les corps que la planification du Débarquement s’est poursuivie.

 

f9afb75a86a61acdea5cc76d3b2a5678777777777777